Allouer les ressources à son développement export

Parmi les premières approches du marché, l’entreprise primo-exportatrice a souvent le réflexe de s’inscrire à un salon professionnel à l’étranger. C’est en effet une bonne occasion de se rendre compte du potentiel de ce marché, d’identifier la concurrence et de recueillir le feedback de prospects de différents profils.

En soi participer à un salon est un investissement maîtrisé : coût du stand, mobilier, outils marketing et de communication pour mettre en avant ses produits.

Au retour de ce salon on est rapidement confronté à des questions embarrassantes :

  • Votre produit nous intéresse mais le packaging n’est pas adapté aux consommateurs. Etes-vous prêt à le faire évoluer ? Pouvez-vous créer un conditionnement plus petit ?
  • Si nous passons commande de 4 palettes, aurez-vous la capacité à produire dans un délai raisonnable ?
  • Ok pour les conditions commerciales mais on demande aux fournisseurs de participer aux frais de promotion comme la participation à notre séminaire annuel des fournisseurs

Sur certains marchés, notamment anglo-saxons, les opérateurs attendent des fournisseurs d’avoir déjà anticipé tous ces sujets et que leur produit soit prêt à être commercialisé.
Ces trois sujets classiques abordés lors d’un échange sur un salon ou lors d’une négociation font apparaitre immanquablement des réticences et des doutes dans la tête du primo-exportateur. Il se pose alors la question des ressources que l’entreprise attribuera pour continuer la négociation. Cela affectera sa capacité à négocier et à développer ses clients.

Grâce à son expertise, le cabinet FILEATRADE est à vos côtés pour évaluer dans le détail les différentes ressources à mettre en place. Il met à votre service son réseau d’experts pour chiffrer le coût de la commercialisation et pour trouver les financements pour votre développement.

On en parle ? Contactez-nous au 06 59 75 48 35.